A perfect ten / Being Bindy

Publié le par Tama

Il m'arrive souvent de lire  des livres en VO (enfin surtout en anglais) pour des raisons diverses et variées (mais surtout pour mon travail de recherches). Mais cette année comme je travaille dans un milieu anglophone et que les élèves ont tendances à laisser trainer leurs affaires, j'ai pu récupérer quelques livres qui trainaient.

Je ne vais pas cacher qu'il s'agit de littérature jeunesse. L'avantage c'est que c'est court et facile à lire. De plus contrairement à ce que l'on pourrait croire ces livres arrivent à dégager quelque chose de leurs personnages et de leurs histoires qui est loin d'être un truc culcul pour ado ou qui les prend pour des décérébrés en mal d'amour, notamment pour les filles. J'ai donc lu deux romans jeunesse en anglais, je ne sais d'ailleurs pas s'ils ont été traduit en France.

 

http://d.gr-assets.com/books/1347392133l/5997368.jpgJe vais commencer avec le premier que j'ai lu A perfect ten de Chris Higgins dans lequel on suit Eva considérée comme la reine de son club de gymnastique dont la vie semble parfaite jusqu'au jour où débarque une nouvelle élève Patty.

Au premier abord l'héroïne aurait pu être détestable : perfectionniste, prétentieuse, ne supportant pas que quelqu'un d'autre lui vole la vedette. Pourtant l'auteure nous la rend attachante. Si Eva est la reine de son club c'est parce qu'elle travaille dure pour ça, suivie par sa mère qui fait attention à tout ce qu'elle mange. Il s'agit d'une adolescente qui cherche à se faire aimer car toujours dans l'ombre de sa soeur Amber parfaite en tout. Petit à petit, on se rend compte que l'héroïne n'a pas une vie si parfaite, avec une famille chancelante suite à un drame qui nous est révélé peu à peu. J'ai beaucoup aimé l'héroïne, sa façon de penser (tout est à la première personne), sarcastique par moment, piquant de l'autre.

Nous faisons aussi face à des problèmes adolescent typiques comme les problèmes de poids (mais qui ne concerne pas uniquement les ados), les relations filles garçons, la famille...

En somme un petit livre sympa qui trouve le ton juste.

 

 

 

 

 

 

 

 

http://3.bp.blogspot.com/_cEHwYJCYU9w/TAQMbSXX6MI/AAAAAAAAIA4/ciUlR2vuc9s/s1600/1929_jpg_280x450_q85.jpgBeing Bindy de Alyssa Brugman, bien que plus court, possède des similarités avec celui de Chris Higgins tout en ayant un ton différent.

Bindy, 15 ans, a toujours été fourré avec sa meilleure amie Janey, inséparable depuis l'enfance. Pourtant cette dernière se fait de nouveaux amis, change radicalement de comportement et s'éloigne de Bindy. C'est la rupture totale avec Janey qui se conduit désormais comme une vrai garce. Et voilà que le pire arrive : le père de Bindy entame une relation avec la mère de Janey.

Encore une fois l'amitié et la famille sont au centre de ce roman lui aussi fort sympa. Les amitiés qui changent à l'adolescence, je pense que tout le monde a connu ça. L'auteure là aussi pousse loin le comportement de Janey à qui on aimerait mettre une bonne paire de claque. Elle est tout simplement odieuse et sous mauvaise influence n'hésitera pas à se montrer mesquine et méchante avec celle qui est pourtant sa meilleure amie depuis des années. Au départ Bindy essaie de suivre, se trouve dans une incompréhension totale face à un telle changement avant que ça ne soit une guerre déclarée entre les deux.

Pourtant là où les deux amies se rejoignent c'est dans leur plan commun de faire en sorte de séparer leurs parents ce qui donne des moment savoureux.

En parallèle, nous suivons aussi les déboires de Bindy avec sa mère, carriériste, absente pour ses enfants et qui pense que les problèmes se règlent avec de l'argent. Là aussi on aurait pu détester la mère mais on se rend vite compte qu'il s'agit d'une femme maladroite dans la relation avec ses enfants et son ex-mari, qui essaie de faire plaisir mais tombe toujours à côté. Mère trop tôt, elle s'est retrouvée désemparée en voyant ses propres enfants plus proche de leur père que d'elle même et qui, malgré tout ses efforts, n'a pas eu d'office l'instinct maternelle intégré. Bindy apprendra aussi à comprendre sa mère et que les choses sont toujours plus compliquées qu'à ce qu'elle n'y paraissent.

J'ai aussi beaucoup aimé la relation qu'entretien l'héroïne avec James, un garçon de sa classe, au premier abord étrange mais qui se révèle fort sympathique. Voilà là aussi un bel exemple de traitement de relation fille/garçon à l'adolescence sans tomber dans le cliché amoureux.

 

Un roman adolescent sympatique, bien que court, intelligent et réaliste, sans pour autant être dénué d'humour.

Publié dans livres en VO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article