La charmeuse de bêtes

Publié le par Tama

Après ma découverte des douzes royaumes, je me suis mise quête de romans japonais dans la même veine et je suis tombée sur cette série. Les univers sont différents et très proches en même temps, celui de Nahoko Uehashi s'éloigne de la chine médiévale mais propose autre chose de tout aussi cohérent et intéressant.

Comme pour les douzes royaume, les livres ont été édité par Milan. Seulement les deux premiers sur les quatres au total. Heureusement, si les deux premiers volumes se font suite, l'histoire trouve tout de même une conclusion. J'espère avoir la suite un jour...

http://www.manga-news.com/public/images/vols/la_charmeuse_de_b_tes-01.jpg 

Erin a un don : elle parle aux bêtes. Et pas n'importe lesquelles : les ôjû, animaux sacrés, mi-oiseaux mi-créatures. Nul ne peut les maîtriser. Sauf Erin. La mère d'Erin, jugée responsable de la mort des tôda, a été exécutée par les hommes de l'Arhan. Elle doit alors abandonner ce qu'elle a de plus cher. Au bout du voyage, elle trouvera pourtant un bien encore plus précieux : son don.


Dans l'ensemble, j'ai trouvé l'histoire très plaisante, elle se lit très facilement et de manière très fluide, si bien qu'il ne m'a pas fallu longtemps pour la finir. Le personnage d'Erin est attachant, on la voit évoluer de petite fille à jeune adulte en découvrant ses questionnements et ses doutes mais surtout c'est sa passion pour les animaux en particulier les Ojus qui est le plus palpable à travers les pages. L'histoire fait vraiment passer la compréhension mutuelle entre l'homme et la nature dans le plus grand respect malgré les différences.

Un esprit de la culture asiatique se dégage avec la notion de pureté, de sacré et d'honneur visible avec la dynastie de la Yojé mais également par ces animaux fabuleux que sont les Ojus et les Todas qui sortent du bestiaires ordinaires.

Je que j'ai également aimé, c'est qu'il n'y a pas de vision dichotomique homme/femme. Que l'on soit un homme ou une femme n'a aucune importance dans l'histoire. Si Erin est jugée par ses pairs se sera en tant qu'enfant Ahryo.

Le premier volume mettait en place l'histoire et l'univers, si celui d'Erin se retrouve rapidement chamboulé, c'est pour ensuite aller de l'avant. L'auteur nous décrit une enfant forte, courageuse mais aussi pleine de vie et avide de connaissance. C'est un plaisir de suivre son évolution, sa découverte de ce qui l'entoure et des choses simples de la vie.

Le second volume continue sur cette lancée mais se focalise plus sur la relation d'Erin avec Lilan le Oju. Si leur relation est touchante et bien décrite, je trouve dommage qu'elle se fasse par moment au détriment du reste. Certains personnages, comme les camarades de classe d'Erin, apparaissent  pour disparaitre sans laisser de trace. De même que la relation d'Erin avec Ial aurait pu être plus intéressante si elle avait été plus développée. Elle donne l'impression d'en être aux prémices sans aller au fond des choses. Un lien se tisse entre les deux personnages, qui eux même ne comprennent pas pas pourquoi ils se font une telle confiance mutuelle et le lecteur non plus. Il ne s'agit pas uniquement de la relation d'Erin avec les autres personnages mais également des autres personnages entre eux, Erin et Lilan prenant une place importante, le reste n'est développé que brièvement. Il en va de même pour les intrigues politiques, celles ci avaient commencé à être bien amené dans le premier tome pour s'accélérer dans le second au point de paraitre un peu simpliste. Le fameux secret des Ojus est pour moi mal mis en scène, l'auteur faisant durer artificiellement le suspens. L'arrivée du peuple Ahryo à la toute fin me semble là aussi articiel et tardif.

Mon dernier reproche sera au sujet de la fin, certes très belles, mais aussi très abrupte comme s'il manquait quelques pages pour conclure. Au final si elle clos la relation Erin/Lilan, on ne sait pas ce qu'il advient des autres personnages.

 

Pour finir, je dirais que la Charmeuse est une bonne série, fraîche, qui change des poncifs habituelles mais dont la seconde partie aurait méritée un peu plus de développement.

Pour celles et ceux qui souhaitent prolonger l'aventure, je ne peux que le conseiller de voir la série animée qui reprend les deux volumes en développant un peu plus les personnages.

Publié dans fantasy

Commenter cet article