Les confessions de Mr Harrison

Publié le par Tama

Après avoir lu Nord et Sud d'Elizabeth Gaskell, je m'étais promis de lire les rares titres dispo (à l'époque) de cette auteure. C'est désormais chose faite avec les confessions de Mr Harrison que j'ai emprunté à la bibliothèque.  L'un des intérêts est son format court et le fait de retrouver la saveur de la description de certains milieux sociaux.

http://1.bp.blogspot.com/_kpqo176zzYM/TMV56wVekII/AAAAAAAAA5Y/CMjPxWhAK2Y/s1600/Couv.jpeg

 

Présentation de l'éditeur :

Confessions de Mr. Harrison est un court roman, publié entre les mois de février et d’avril 1851, dans le magazine The Ladies Companion and Monthly Magazine. Le narrateur et principal protagoniste de l’histoire, Mr Harrison, est un jeune médecin, qui évoque avec beaucoup de réalisme et d’humour ses premiers pas dans la profession et son apprentissage de la vie sociale dans une petite ville de province. Le texte est doublement intéressant, car il nous dépeint avec fidélité, précision et drôlerie les moeurs et les habitudes de la bourgeoisie provinciale et retrace aussi les difficultés, les joies et les peines du métier de médecin de campagne, alors en pleine évolution. C’est en effet au cours de la première moitié du XIXsiècle que ces généralistes, dont la formation avait été jusque là assez sommaire, commencèrent à suivre des études dignes de ce nom et purent peu à peu s’élever dans la hiérarchie sociale. Mrs Gaskell connaissait bien ce milieu, car un de ses oncles maternels, Peter Holland, était justement un de ces hommes en pleine ascension sociale. Elle séjourna souvent dans sa famille, avant son mariage et eut l’occasion de le voir à l’oeuvre et de l’accompagner parfois dans ses tournées. Le fils de Peter, Henry Holland, devint à son tour un médecin réputé, ce qui permit à sa cousine de se tenir au courant des progrès médicaux et scientifiques et de donner ainsi plus de vraisemblance à son personnage et à son intrigue, comme elle le fit plus tard pour les personnages de Mr Gibson et Roger Hamley dans Femmes et filles.

Les confessions de Mr Harrison est déjà indirectement connu d’une partie des amateurs français de Mrs Gaskell, car lorsque la BBC décida de présenter, en 2007, une adaptation d’un des plus célèbres ouvrages de la romancière, Cranford, l’équipe de production, jugeant nécessaire d’étoffer un peu l’intrigue pour les besoins du petit écran, eut l’excellente idée d’y incorporer celle des Confessions de Mr Harrison et d’un autre court roman, My Lady Ludlow. Encore une autre bonne raison de mettre ces oeuvres à la disposition d’un public fort désireux de les découvrir. Ici notre héros se retrouve plongé dans une atmosphère de bourgeoisie de campagne, dans une ville surtout remplie de veuves et de vieilles filles dont le principal plaisir est le partage des derniers potins.  Toute information qui circule est rapportée, amplifiée et déformée pour le plus grand plaisir du lecteur.


J'avoue avoir eu du mal à entrer dans le livre et qu'il a fallu que je me force, en quelque sorte, à continuer, convaincue que j'y trouverais mon compte un peu plus loin. Grand bien m'en fasse ! D'un coup je n'ai plus lâché le livre jusqu'à son dénouement, retrouvant la saveur particulière déjà testée avec Cranford et ses commères. Je me suis beaucoup amusée de la mésaventure de notre héros soudain objet de toutes les convoitises qui se retrouve affublé de plusieurs prétendantes et sans personne pour l'épauler.

En somme, malgré un début laborieux, sans doute à cause d'une introduction lourde et ma facheuse manie à me noyer dans les noms des personnages au point de ne plus savoir qui est qui et leurs liens entre eux, ce livre d'Elizabeth Gaskell m'a fait passé un moment agréable en bonne compagnie. Des personnages caricaturaux mais attachant, à la saveur campagnarde et dont l'auteure apporte un soin particulier aux lieux, et aux détails (la citation de journaux scientifique de l'époque qui m'a fait me demander si elle en lisait elle même). J'espère avoir l'occasion d'approfondir ma lecture dans les mois à venir.

 

Ce livre a été lu dans le cadre du challenge proposé par

Jelydragon sur son blog

 

http://1.bp.blogspot.com/-rEs13eH9KUs/Ty7JtDiIbHI/AAAAAAAACeA/h_leN6488ps/s1600/elizabeth-gaskell-by-george-richmond-1851w2001.jpg

Commenter cet article