sisters red

Publié le par Tama

Avec la mode des vampires et des loups-garous, j'avoue m'y être également plongé deplus la couverture du livre m'a accroché l'oeil raison de plus pour l'acheter et le lire!

 

http://readinginaction.org/sites/readinginaction.org/files/bookcasts/images/sisters_red_cover.jpg

Résumé:

Scarlett March ne vit que pour chasser les Fenris, les loup-garous sanguinaires qui ont attaqué sa famille sept ans plus tôt, et marqué à jamais son visage. Ce jour-là, Scarlett a sauvé sa soeur Rosie, qu'elle protège depuis. Mais si Scarlett est une guerrière, Rosie rêve d'une existence plus facile, où les loups ne rôderaient pas dans le noir et où elle serait libre. Jusqu'au jour où Rosie tombe amoureuse de Silas, le seul à connaître le secret des soeurs March. Silas voudrait offrir à Rosie la vie normale qu'elle désire. Mais peut-elle abandonner Scarlett et la traque des Fenris ?

 

L'ensemble est simple et agréable à lire, l'auteur alterne entre les deux soeurs du point de vue de la narration ce qui donne deux tons différents. Ici c'est le conte du petit chaperon rouge qui est remis au goût du jour en faisant néanmoins le lien avec la/les versions originales. Ici les loup-garous sont appelés Fenris et chassent la jeune fille qui attire le regard. Mais c'est sans compter sur Scarlett et sa soeur Rosie qui à l'aide de hache et de couteaux encapuchonnées dans du rouge qui les traque sans répis dans leur petite ville.

J'ai aimé la relation entre les deux soeurs, leurs pensées et leurs aspirations. Néanmoins, j'ai préféré Scarlett à sa cadette. Si je peux comprendre le désir de Rosie d'avoir une vie normale loin de la chasse, j'ai en même temps du mal à saisir son souhait de vouloir devenir ce qu'elle semble avoir du mal à supporter : une ado. En dehors des deux héroïnes, tout les personnages féminins que l'on croise sont montrées comme superficiels et creux. Les jeunes filles ne sont là que pour glousser et se trémousser...et accessoirement se faire dévorer. Cette impression est renforcée avec l'arrivée du personnage de Silas. A partir de quelques chapitres, dès qu'il entre dans le champs de vision de Rosie ce n'est plus que description de ses muscles, battements de coeur dès qu'ils se frôlent, soupir langoureux quand elle jette un oeil dessus... et moi de lever les yeux au ciel de temps de mièvrerie. Que l'on soit claire je n'ai rien contre les histoires d'amour bien au contraire, j'aime lire des choses sur les premiers émois adolescents, ou la construction d'une relation mais j'aime cela quand c'est décrit de manière réaliste, ou sobre, ou intelligente, ou drôle....pas quand c'est juste là pour émoustiller l'ado prépubère.  Résultat le personnage de Rosie m'apparait mitigée une fois le roman finit. D'une pour ce qui est cité plus haut, de deux pour finir (oui je spoile mais c'est pas comme si on le voyait pas venir) avec Silas qui lui n'a d'yeux que pour Scarlett et finit avec sa petite soeur par procuration. Cool...

En dehors des personnages, mon autre soucis a été sur l'histoire du Potentiel. J'ai trouvé l'introduction du terme pas très clair. Je veux dire que les personnages ont l'air de savoir de quoi il s'agit....et puis non....et puis oui...

 

Bref en dehors de ces quelques défauts qui n'en sont pas vraiment, puisque il s'agit d'une perception sans doute érronée de ma part, Sisters Red est un livre sympa parfait pour les vacances, les week-end, ou les gens en manquent de loup garous. L'ensemble est dynamique et se lit d'une traite, surtout que cela propose une histoire bien ancrée dans la réalité, sans super pouvoir, sans grosse équipe de choc, avec une ambiance qui lui est propre.

Publié dans fantasy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article