Le serrurier volant

Publié le par Tama

Après une courte pause, je m'en excuse, je vais me reprendre en main. Je vais faire en sorte de tenir bon, malgré le fait que mes lectures du moment s'apparente plus à "la typographie à travers les âges", "grandeur et décadence de l'art vidéo", "analyse sémantique de la peinture" etc...

 

Pour faire suite au read-a-thon, je vais évoquer les livres que j'ai eu l'occasion de lire pendant ces 12h qui sont passées à une vitesse folle.

 

 

Histoire :

Marc est un gars qui a une histoire, de ces histoires qu'on ne raconte pas volontiers si on a un tant soit peu de respect pour ceux qui y ont perdu la vie. Pour le dire autrement, Marc est un gars plus fermé qu'une serrure inviolable. Pour se relever - parce qu'il faut bien remettre ses pieds dans la vie quand on survit à une catastrophe - il choisit de devenir serrurier volant. Volant, c'est pour être maître de son temps et parce qu'il ne peut pas imaginer refaire équipe avec d'autres. Ce nouveau métier lui donne l'occasion d'ouvrir pas mal de portes et de découvrir, par ce biais, les petites misères de ses congénères. Un jour, un client lui fait une drôle de demande qui va le faire renouer avec ce passé qu'il ne parvient pas à oublier...

 

 

Pour le coup on a les 3/4 de l'histoire résumé rien que sur la 4eme de couverture, mais là n'est pas l'important. C'est l'histoire d'un homme, un brave type en somme, qui n'aspire à rien de plus que ce qu'il a déjà, une vie paisible, tant pis si elle nous parait monotone, régler comme du papier à musique, avec un héros sociable mais pas trop. Tout ceci vole en éclat suite à un grave accident dont il est le seul miraculé, accident qui le marquera profondement autant physiquement que psychologiquement. Et à partir de là je remercie l'auteur d'avoir su rester sobre, sans sombrer dans le pathos suite à cet événement, pour rebondir sur la nouvelle vie de Marc, qui bien que reprennant un rythme de vie se noie dans le boulot pour oublier. Un héros qui donne l'apparence de revivre alors qu'il vivote à peine, et n'aura droit qu'à un nouveau départ lorsqu'il arrivera à se dépétrer de son passé, notamment par la vengeance mais aussi le pardon.

 

Au final c'est un roman court, facile à lire, pas prise de tête, à la force calme je dirais, joliment illustré par Tardi. D'ailleurs on retrouve un petit dossier sur l'auteur et l'illustrateur à la fin du livre, ainsi que sur le travail effectué sur les illustrations.

Le livre amène son jolie lot de réflexions par le biais de Marc. J'ai beaucoup apprecié celle d'être "enfermé dehors".

Publié dans Lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article