Les Mystères de Saint-Pétersbourg

Publié le par Tama

Je reprends ce blog en main après mon démagement pour de plus vertes contrées et maintenant que je suis bien installée dans ma nouvelle maison !

Après un été en mode glandouille, j'en ai profité pour me mettre au goût du jour, c'est à dire à lire de la fantasy ! Si je regarde derrière moi, j'ai au final très peu lu de roman dans ce genre. J'ai abordé ce domaine par des mélanges de genre allant de l'humour, aux enquêtes policière en passant par le roman jeunesse. Cette fois j'ai décidé de m'y mettre plus sérieusement, notamment grace aux nouvelles éditions de Bragelonne pour leur anniversaire, proposant ainsi des one-shot (donc pas besoin d'investir dans une saga à rallonge) à un prix attractif.

J'ai donc commencé ma lecture avec Les mystères de Saint-Pétersbourg, attiré par la nouvelle couverture et de la fantasy historique aux accents slave.

 

 

http://myboox.f6m.fr/images/livres/reference/0021/08/les-mysteres-de-saint-petersbourg-christian-vila-9782352945772.gif

 Résumé:

Efim Stoïkov a survécu aux premières épreuves de l’apprentissage chamanique. De Barabinsk, son village natal, il émigre alors à Saint-Pétersbourg, la capitale tsariste où complots politiques et combats de sorciers font rage dans les palais comme dans les bordels.
Il y achèvera son initiation et subira le joug des terrifiantes Reines-Sorcières, qui se livrent une guerre secrète dans les coulisses de l’histoire. Sa route croisera aussi celle de Raspoutine lui- même, et celle d’un ennemi plus redoutable encore, le prince des Nocents, souverain occulte de la cité.
Pour vaincre, Efim devra voyager dans le Pays Violet, le monde des esprits, et franchir les Seuils où affluent les âmes des soldats morts durant la Première Guerre mondiale. C’est en ces lieux singuliers que se jouera son destin… et peut-être même celui du siècle tout entier !

 

 

Le livre en lui même possède beaucoup de qualités et de nombreux défauts, néanmoins je l'ai dévoré de bout en bout.

Commençons par les qualités :

Déjà on se retrouve plongé dans l"histoire de la russie et son floklore. L'auteur connait bien son sujet et ponctue régulièrement l'histoire de mots, d'expressions et de légendes russes sans que l'on est l'impression que c'est mit là au hasard pour se faire mousser. Un instant j'ai cru que l'auteur même était d'ascendance russe. On retrouve avec plaisir des personnages historiques : le star et sa famille, Raspoutine, Lénine, Staline...durant cette période qui marque l'avant et l'après révolution russe.

L'univers des shamans est aussi quelque chose qui sort de ce que j'ai pu voir jusque là. Cette mythologie proposée en rapport avec le folklore russe, ses croyances, est très fourni. On y retrouve un fort rapport avec la nature et un univers magique vaste. Le sexe, s'il est très présent, est ici justifié comme une forme de pratique magique qui permet de prendre (ou non ) l'ascendant sur son partenaire.

Plusieurs personnages qui apparaissent sont intéressant et charismatique.

Le ton du livre est léger, facile à lire, ce lit agréablement et vite sans difficultés.

 

Passons maintenant aux défauts.

Le livre nous est présenté comme une autobiographie fictive et c'est le personnage principal qui nous raconte ses aventures de jeunesse. Il arrive parfois que le personnage âgé fasse une intervention dans le récit pour donner de plus amples détails sur des faits futurs. Si parfois cela passe, le plus souvent cela m'ait apparu comme une cassure de rythme, néanmoins ces interventions n'étant pas si nombreuses, ça passe.

Je dirais que les problèmes majeurs vont de paires avec les qualités, elles sont liées.

La mythologie proposée est très intéressante, on a des sorciers, des sorcières, une hiérarchie de reines et de valets basée sur le jeu de carte...et tout un vaste univers de créatures étranges. Problème: c'est certes vaste mais pas expliqué. Quand notre héros arrive dans la capitale il se retrouve pris au piège par un individu qui lui explique comment fonctionne la ville. Le problème c'est que plusieurs des explications de ce genre débarque dans le récit brut de décoffrage, ou alors on nous dit qu'il existe tout une hiérarchie dans les sorciers que finalement on ne nous présentera jamais ! Ce qui m'a donné plus de frustration que de plaisir, et une impression de pas fini.

Autre point noir : les personnages, Ils sont nombreux en dehors de ceux historiques. Si certains réapparaissent au cours du récit pour mon plus grand plaisir, d'autres dispparaissent aussi vite qu'ils sont arrivés au point que je me suis intérrogée sur leur utilité. Les personnages historique sont plus délicat, si certains sont bien introduit, même brièvement, d'autres le son très maladroitement comme Staline qui allait de pair avec une coupure de rythme dans la récit. Raspoutine nous est présenté comme le grand méchant de l'histoire, l'homme à abattre. Si son nom est souvent cité et que son ombre plane, on ne le verra au final que très peu et on n'en sera, là aussi, pas beaucoup plus. Ce qui fait que le combat final manque cruellement d'effets épique ! Rajouter à cela que l'on ne voit pas vraiment les enjeux.

Le héros, se retrouve propulsé dans un complot visant à éliminer Raspoutine. Seulement j'ai eu l'impression qu'il attérissait là un peu par hasard comme pour beaucoup d'autres choses. On ne connait pas vraiment les tenants et les aboutissements, les rouages de ces enjeux politiques et c'est bien dommage. Au final ça donne l'impression que le héros n'est que de passage dans sa propre histoire. Jamais il ne se pose de question ou alors très peu. Il fait ce qu'on lui demande sans savoir (et nous non plus ) à quelles finalités. Et c'est ça que je repproche principalement au personnage central de ce livre, c'est son manque de charisme, de personnalité même. Je n'ai même pas retenu son nom c'est dire ! On ne l'aime, ni le déteste, il est juste quelconque.

Le dernier point noir est la fin, en queue de poisson. On sent qu'il y a eu beaucoup d'autres aventures après, mais là aussi rideau ! On n'en sera pas beaucoup plus, comme si l'auteur c'était lassé de son histoire qui finit par s'accélérer sur la fin.

 

 

En conclusion, les mystères de saint-petersbourg était une lecture intéressante et maîtrisée par certains côtés, mais hélas sous développée à mon goût qui avait bien commencé mais finit sur une note en demi-teinte.

Publié dans fantasy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article